Bienvenue à Céline, notre ambassadrice du mois de mars !

En ce mois printanier, nous avons souhaité donner la parole à Céline, blogueuse montpelliéraine que nous suivons et qui nous inspire grâce à ses blogs je suis débordée et la cuisine de Circée. Wonder maman et fin gourmet, elle allie choix de bons produits et gestes éco-responsables au quotidien. Elle a investie récemment dans un City Worms de chez Vers La Terre et nous raconte ici ce qui l’a poussé à agir de façon plus douce avec son environnement.

Vos actions pour une consommation raisonnée et engagée: qu’avez-vous mis en place à la maison pour minimiser votre impact sur l’environnement ?  

Nous avons un Lombricomposteur City Worms de chez Vers La Terre depuis peu. J’avais envie d’augmenter nos possibilités de recycler les biodéchets, mais cette fois-ci à l’intérieur de la maison.

Dans le jardin, nous avons un composteur et quelques poules qui nous ont rejoints depuis presque 4 ans. Nous avons même un potager. Pour le moment, nous en profitons essentiellement l’été, ce qui nous permet d’avoir des légumes et fruits pour toute la famille. Hélas, le rendement n’est pas assez important pour être en autosuffisance.

Nous faisons le tri sélectif et j’essaie de mettre en place le Zéro Déchet un peu partout dans la maison. Pour mes courses, j’achète beaucoup en vrac, essentiellement chez Biocoop ou Marcel et Fils. J’ai d’ailleurs investi dans des sachets en tissus en plus des sacs en papier.

J’ai mis un Stop Pub sur notre boite aux lettres et j’évite au maximum les échantillons.

Ce que je fais au quotidien, je le partage sur mon blog Je suis débordée. Dessus, j’essaye de sensibiliser sur un mode de consommation durable et plus responsable. Ce qui n’est en définitive, pas si compliqué que ça : il suffit juste de prendre de bonnes habitudes et ça roule tout seul !

 

Qu’est ce qui a fait que vous avez souhaité intégrer ces façons de faire à votre foyer et quelles sont les améliorations depuis ?

C’est le fait d’avoir une maison et donc de la place. C’est ce qui m’a permis d’organiser un changement radical dans notre façon de vivre.

Les premiers éléments dans lesquels nous avons investi sont le composteur et les poules. Grâce à eux on a fait disparaître une grosse partie de nos poubelles.

 

En quoi ces décisions ont-elles eu un impact sur votre quotidien ?

Qu’avez-vous remarqué de significatif ?

Je remarque que désormais je suis recentrée sur l’essentiel car je suis devenue minimaliste. Je ne perds plus de temps à ranger sans arrêt chez moi, car j’ai moins de choses qui trainent. Je limite énormément mes achats. Les objets que j’achète ne sont quasiment plus neufs et j’essaye de redonner une seconde vie à d’autres en les revendant de mon côté.

Dorénavant j’essaye de favoriser les expériences, les voyages et les découvertes en famille.

 

Si vous étiez Ministre de l’Environnement, quels seraient les grands changements que vous souhaiteriez mettre en place ?

1/ J’instaurerai des composteurs un peu partout pour avoir de la bonne terre à utiliser.

2/ Je ferai aussi pas mal de jardins participatifs, dans lesquels on utiliserait ce compost et qui seraient vecteurs de lien social.

3/ Je mettrai en place des cours d’écologie et de jardinage pour les enfants, afin qu’ils ne perdent pas le lien à la terre.

4/ J’interdirai tous les pesticides au profit des alliances vertueuses avec les insectes.

 

Parlez-nous de quelque chose en lien avec l’écologie ou l’environnement qui vous a marqué en 2017 ?

C’est essentiellement la montée de la démarche Zéro Déchet qui m’a marqué en 2017. En effet, de plus en plus de personnes autour de moi ont découvert cette façon de faire, l’ont trouvé intéressante et essayent de la mettre en pratique.

Cette prise de conscience est très positive pour moi.

Il y a certes encore du travail, mais c’est en marche !

 

Un site, un blog, ou un livre que vous affectionnez et que vous voudriez nous partager ici ?

Le livre J’arrête de surconsommer de Marie Lefèvre et Herveline Verbeken aux éditions Eyrolles, avec lequel je suis complètement en phase. J’ai d’ailleurs écrit un article dessus récemment

 

Vous aussi vous voulez devenir ambassadeur(ice) de Vers La Terre et

nous partager votre engagement éco-itoyen dans un entretien ?

Pour cela il vous suffit de nous envoyer quelques mots par mail à lise@verslaterre.fr pour nous raconter ce que vous mettez en place dans votre quotidien

pour une planète plus belle et plus douce !

 

Share This